Cette maladie a été longtemps considérée comme imaginaire car ne se présentant pas dans un cadre neurologique précis.

En effet ses symptômes sont riches et variés, à savoir :

  • Douleurs musculo-dorsales
  • Tressautement des paupières
  • Fourmillements des extrémités
  • Oppression au niveau de la cage thoracique
  • Palpitations, malaises divers, vertiges…
  • Hypoglycémie, insomnie etc.

C’est seulement lorsque plusieurs des symptômes précédents se retrouvent chez un individu que l’on peut parler de spasmophilie. La spasmophilie touche 35% des femmes et 20% des hommes selon certaines statistiques.

Il importe donc de commenter les causes de la spasmophilie, voici les plus importantes :

  1. L’excès de fruits aqueux (agrumes, pommes, poires, fraises, framboises, cerises, abricots, pêches etc..)
    • Ces aliments apportent énormément d’acides citrique, malique, tartriques etc…
    • Ces acides sont oxydés dans l’organisme en gaz carbonique et en eau
    • Cette oxydation se fait parfaitement bien chez certains individus morphologiquement solides »cossus » de tempérament sanguin. Ce sont des acido-neutralisants par oxydation.
    • Les individus longilignes, frileux, nerveux, fatigables par contre oxydent en quantité faible les acides. L’organisme neutralise les acides en formant des sels éliminés par les urines par exemple :
      • Acide citrique + calcium = citrate de calcium
      • Acide malique + calcium = malate de calcium
      • Acide tartrique + calcium = tartrate de calcium
        Ces individus sont des acido-neutralisants par spoliation minérale. Les minéraux étant prélevés sur les dents et les os. Dans ce cas de figure, l’individu se décalcifie, se déminéralise et devient de + en + frileux et spasmophile (voir Diététique de l’expérience de R. Masson)
      • On ne devra pas en climat froid dépasser 1 kgs de fruits l’été et 300 grammes l’hiver chez les individus bréviligne, sanguin, cabonique.
      • On ne devra pas dépasser 250 grammes de fruits l’été et 50 grammes de fruit l’hiver pour les individus longilignes, frileux, fatigables.
  2. LES CARENCES PROTEIQUES

    Tout manque de protéines entraîne l’affaiblissement des glandes endocrines métabolisant le calcium et le magnésium, en particulier le thyroïde et les parathyroïdes. Il sera nécessaire que le repas de midi compte en général 150 grammes d’œufs ou viande et le repas du soir 150 grammes de poisson ou fruits de mer.

  3. LES CARENCES EN MINERAUX

    Notamment calcium, magnésium, phosphore si tel est le cas on insistera sur la consommation de fruits de mer et oléagineux (en particulier sésame, amandes, noisettes)

  4. LES CARENCES EN VITAMINES D3

    Dans ce cas exposition raisonnable au soleil et apport de fruits de mer, foie biologique et œufs.

  5. L’ALCOOL- LE TABAC –LES DROGUES et CERTAINS MEDICAMENTS

    Si cette étiologie est retrouvée, la suppression s’impose

  6. L’INSOMNIE

    Le manque quantitatif et qualitatif de sommeil génère au niveau rénal la FUITE de MINERAUX ; c’est une cause fondamentale de spasmophilie Il faudra supprimer les causes de l’insomnie (manque d’exercices, alimentation carencée ou indigeste, certains médicaments, carence sen vit B, en minéraux, parasitose intestinale etc.)

  7. LE MANQUE D’EXERCICES PHYSIQUES
    • Le muscle est le « contrepoids du nerf »
    • Toute suractivité intellectuelle si elle n’est pas compensée par l’exercice physique porte atteinte à la santé.
    • La pensée purement « intellectuelle » si elle n’est pas équilibrée par la pensée psycho-motrice est génératrice d’insomnie, spasmophilie et déséquilibre le système neuro-endocrinien.
  8. LE DIVORCE DE L’HOMME AVEC LA NATURE

    Lorsque l’homme travaillait dans le champs ou dans les bois, il captait :

    • Des ions négatifs ( UN ion d’oxygène négatif fait pénétrer 80 ions d’oxygène neutre) dans l’organisme ; cette carence en ions négatifs est responsable de l’hypoxie larvée génératrice de fatigue et de spasmophilie.
    • Des parfums naturels, arômes « distillés » et diffusés par les arbres régulant nos glandes endocrines régulatrices du métabolisme phospho-calcique et magnésien.
    • Des ultra-violets transformant le cholestérol sous cutanée en vitamine D3- vitamine régulatrice du métabolisme phospho-calcique.
    • Sans oublier les sons, les images, la beauté, l’équilibre des formes générant chez l’être humain paix et équilibre.
  9. L’INOUI STRESS ELECTRO-MAGNETIQUE

    L’usage du portable, du téléphone sans fil, des ordinateurs, des jeux vidéo, du wifi , a été multiplié par un milliard en moins de 50 ans les champs électro-magnétiques subis par l’humain. Sous l’influence du stress électro-magnétique, on observe les changements biologiques suivants :

    • Chute de 80% de la fabrication de Mélatonine
    • Augmentation de l’ACTH et du cortisol ; les hormones du stress)
    • Élimination augmentée de 40% de l’oxyde nitrique, radical libre éliminé par voie pulmonaire
    • Diminution dans l’hippocampe de la neuro-génèse.
    • Augmentation de perméabilité de la barrière hémato-encéphalique. Baisse dans la fabrication des anticorps (documentations CEM–Vivant (www.cem-vivant.com)
  10. LES PARASITOSES INTESTINALES

    Oxyures, lombrics principalement consomment beaucoup de calcium et de magnésium spoliant les apports à l’organisme, favorisant ainsi la nervosité, les convulsions et la spasmophilie.

 

Alors que faire si on est spasmophile ?

  1. ALIMENTATION PARFAITEMENT EQUILIBREE

    sans excès de fruits , ni carences protéique apportant suffisamment de minéraux et vitamines (voir Diététique de l‘expérience (Ed. Guy Trédaniel- Robert Masson auteur)

  2. PRATIQUEZ REGULIEREMENT L’EXERCICE PHYSIQUE

    dans la nature

  3. LIMITER L’IMPACT DES CHAMPS ELECTRO-MAGNETIQUES
    • Mettre un cactus Cierge du Pérou vers l’ordinateur
    • À la maison utiliser un téléphone filaire
    • Limiter l’usage du téléphone portable et collez une pastille CMO (CEM Vivant)
  4. EVITER L’INSOMNIE
    • Supprimer les causes ( voir plus haut)
    • Prendre des spécialités à base de plante pour favoriser le sommeil ( Lehning 72, Poconéol 69, Noctigem, valériane, passiflore, mélisse, lotier corniculé, aspérule odorante etc.
  5. COMPLEMENTER L’ALIMENTATION
  6. De par la profession ou les nécessités de la vie certaines personnes ne peuvent suivre une alimentation correcte ; dans ce cas on prendra au milieu des trois repas UNE gélule de ZENFOR (apport de calcium , magnésium et oligo-éléments à l’état naturel).
    Commande au 05 53 31 06 50.
  7. ERADIQUER TOUTE PARASITOSE INTESTINALE voir votre thérapeute.
  8. SUPPRIMER TOUTES INTOXICATIOns : alcools, tabac, drogues, certains médicaments.
  9. EVITER STRICTEMENT :
    • Les macrodoses de vitamines en général et B6 en particulier et les macrodoses de minéraux en général et sélénium en particulier.
    • Être parcimonieux, ne pas répéter sans nécessité absolue, les scanners et IRM.

BONNE GUÉRISON.