La Naturopathie est une médecine éternelle. De tout temps, les hommes se sont soignés avec les aliments, les plantes, l’eau, les applications d’argile, les bains, les manipulations, etc…

Cette médecine non violente a été représentée dans le passé par les américains Tilden et Trall, les allemands Schrott et Kneipp ainsi que le grand Khune qui jeta les bases de l’unité morbide, les français Durville, Rouhet, Carton et tant d’autres. Plus récemment, les grands vulgarisateurs de la Naturopathie furent les américains Shelton et Jensen, l’anglais Thomson, le portugais Colucci et le français Marchesseau.

Quoique non reconnues en France, l’hygiène et les médecines naturelles sont regardées favorablement par les allopathes et les homéopathes sincères. Et pour cause : la Naturopathie est avant tout une hygiène, un mode de vie et d’alimentation corrects, seuls moyens de maintenir la santé de l’homme sain et de restaurer celle du malade chronique.

Selon les conceptions du C.E.N.A dirigé par Robert MASSON, le respect et l’observance par l’homme des facteurs naturels lui apportent la santé. L’irrespect et l’inobservance des facteurs naturels se soldent par la maladie. L’enseignement de Robert Masson résulte d’observations basées sur plus de 50 années de pratique,  de plusieurs milliers de consultations.

Ce qu’il applique est rigoureux, rationnel et reproductible. Il jette un pont entre la physiologie et le mode de vie des individus. Aucune place n’est laissée à l’imprécision et chaque cas est individualisé.

Or, le médecin homéopathe ou allopathe n’a pas le temps matériel d’enseigner l’hygiène de vie. Quoique l’on puisse dire, il y a un triangle médical dans lequel toutes les méthodes se complètent harmonieusement :

  • L’allopathie, médecine d’urgence irremplaçable
  • L’Homéopathie, médecine non toxique, aux micro doses régulatrices des dysfonctionnements
  • La Naturopathie, médecine des profondeurs, restauratrice de la santé par la suppression des causes (étiologies) des maladies